Un jour, Un saint

Postez ici vos intentions de prière.
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

9 juillet : Sainte Véronique Giuliani

Message par amidelamisericorde »

Image

En certains lieux : Ste Véronique Giuliani

Les « Litanies Mariales » de Sainte Véronique Giuliani

La vision du Purgatoire de Ste Véronique Giulani

La vision de l'Enfer de Ste Véronique Giuliani

Sainte Véronique Giuliani dit:

Il me semble, dit-elle en décrivant la peine qu’elle avait à souffrir, il me semble que mon âme était dans un abandon complet, extérieur et intérieur, comme si Dieu m’avait dépouillée de tout et que plus jamais, en cette vie ni en l’autre, je ne participerais à aucun bien, que plus jamais je ne pourrais me recommander à la Sainte Vierge ni aux saints.

C’est une douleur indescriptible et qui dura tout le temps que j’eus à passer dans ce lieu affreux. Il me semblait que ce temps ne finirait jamais et que toujours j’expierais. Nul ne venait à mon aide. J’étais seule et abandonnée.

Une heure de ces souffrances, c’est une éternité. La douleur physique s’ajoutait à la douleur morale. Il me semblait qu’on me triturait les os, qu’on me travaillait les chairs, qu’on me jetait dans une fournaise, puis dans une glacière. Je tremblais de douleur. En même temps, on me rouait de coups avec toutes sortes d’instruments.

Dans ces tourments, j’eus quelques communications avec Dieu : il me fit comprendre que les peines que je subissais étaient celles du purgatoire et qu’il me les faisait endurer pour libérer les âmes.

Source : myriamir.wordpress.com

Catéchèse de Benoît XVI de Ste Véronique Giuliani du 15/12/2010

SAINTS DU 9 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

10 juillet Vénérable Marcel Van

Message par amidelamisericorde »

Image

Biographie

Mon Père(sn directeur), le 22 juillet dernier (1946), en apprenant ce que dit à ce sujet Notre Père SAINT ALPHONSE, j'ai trouvé cela tout à fait juste et ses paroles ont encore augmenté ma joie. Je crois que l'enseignement que j'ai reçu de JÉSUS il y a quelques jours est très vrai et bien fondé. A ce que je pense, si un païen se trouvant à l'agonie veut recevoir le baptème, mais vient à mourir avant que sa volonté puisse être réalisée, il est sauvé quand même ; à plus forte raison les petits enfants innocents.

Mon Père, il y a encore beaucoup d'autres arguments que je comprends mais que je ne puis écrire. En ce qui concerne l'argument que j'ai signalé plus haut, je ne sais si vous le comprenez. Quant à moi, en le relisant, c'est comme si je ne pouvais le comprendre. Veuillez m'excuser. Certes, JÉSUS ne m'oblige pas à exposer ces arguments pour vous amener à croire ce qu'il m'a enseigné plus haut. Toutefois, si c'était nécessaire, je me contenterais d'énumérer les arguments suivants :

1. La Miséricorde de DIEU est infinie.
2. Les mérites de JÉSUS sont également infinis ; ils ne se limitent pas au salut d'un petit nombre d'âmes seulement.
3. La communion des saints.
4. Nous pouvons délivrer les âmes du purgatoire

Source : prophètes et mystiques

Prière à la Sainte Vierge

O Marie tout petit et malingre devant toi, je m'abandonne à toi. Je n'ai que mes blessures et mes larmes à t'offrir. Mais avec toi, je veux aller jusqu'au bout de la route.

O Marie, reçois mon cœur et ne t'éloigne jamais de moi, car dans ton regard se trouve ma force victorieuse. Tu es mon rempart, le remède à mes blessures et l'infirmière aux mains de tendresse. Je veux toujours te fixer du regard.

Consécration pour les familles

O Vierge de tendresse ! Dieu t'a choisi entre toutes les femmes pour donner une Mère à son Fils Bien-aimé.

O Jésus Doux et Humble de Coeur !

Tu as consacré par ta sainte présence le plus beau Tabernacle de la terre, le sein de Marie et le verbe s'est fait chair et il a habité parmi nous".
En nous donnant ta vie tu nous as aussi donné ta mère, par elle nous arrivons plus vite à toi.
O Marie conçue sans péché, priez pour nous qui avons recourir à vous aujourd'hui bienheureuse vierge Marie mère de Dieu et mère des hommes nous nous consacrons à ton cœur douloureux et immaculé.

Abrite en ton cœur pur et virginal les enfants perdus dans ce monde de péché.

Prends pitié de toutes les mères qui cherchent refuge dans ton cœur douloureux.

O Vierge Mère bénie qui a souffert la Passion et la mort de Ton Divin Fils Jésus, le Christ entends notre appel ramène à ton cœur douloureux et immaculé tous tes enfants égarés, rassemble toutes les familles dispersés afin que de ton cœur qui rayonne renaisse la famille humaine comme fut la tienne sur cette terre JESUS, MARIE, JOSEPH, les trois saints cœur unis.

Aujourd'hui, moi, avec mes enfants et toute ma faille, je me consacre au cœur douloureux te immaculé de Marie, je consacre également toutes les familles de la Terre. Amen. Tout à Toi MARIE.

Prière dictée par Jésus à Marcel Van 14 novembre 1945

Jésus : "Petit enfant de mon amour, écoute, Je vais te dicter une prière et cette prière je veux que les Français me la récitent ; "Seigneur Jésus ai compassion de la France , daigne l'étreindre dans Ton amour et lui en montrer toute la tendresse. Fais que remplie d'amour pour Toi elle contribue à Te faire aimer de toutes les nations de la terre. O amour de Jésus nous prenons ici l'engagement de Te rester à jamais fidèles et de travailler d'un cœur ardent à répandre Ton règne dans tout l'univers. Amen

O mon enfant, dis aux Français que cette prière est celle là même que Je veux entendre de leur bouche. Elle est sortie de Mon c¦ur brûlant d'amour et Je veux que les Français soient les seuls à la réciter. Quant à toi, Mon enfant, je veux que tu la récites aussi mais tu la réciteras également en français.

Prière pour les âmes du Purgatoire

O mon Dieu, par vos saintes plaies ouvertes encore aujourd'hui pour le Salut des âmes par ce Glaive qui s'enfonce encore dans le cœur douloureux et immaculé de Marie à genoux devant votre Sainte Croix d'Amour nous Vous demandons de tout notre cœur de sauver toutes les âmes qui souffrent encore dans le Saint Purgatoire.

Seigneur ! Guérissez-les, bénissez-les afin qu'elles renaissent dans votre Pardon pour goûter à jamais la suavité de Votre Amour Infini dans les joies éternelles de Votre saint Royaume Glorieux. Amen.

Oui, mon enfant, souffrir c'est aimer. Je vous aime au-delà de toutes les souffrances réunies de votre Terre. Je suis l'Amour.

Source : http://surlespasdessaints.over-blog.com/

SAINTS DU 10 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

11 juillet : Saint Benoît de Nursie

Message par amidelamisericorde »

Image

11 juillet : Saint Benoît de Nursie :

Religieux


Saint Benoit naquit en 480. Abbé Fondateur du monastère du Mont Cassin, berceau de l'ordre des Bénédictins, il est l'auteur d'une règle monastique, basée sur la prière liturgique et le travail manuel bien connue grâce à sa devise "prie et travaille", qui connut une grande diffusion et inspira de nombreux ordres religieux.

Il est considéré comme étant le père du monachisme occidental.  Il mourut en 547. Il est souvent représenté avec un livre et la crosse abbatiale, un corbeau portant un morceau de pain dans son bec, un calice orné de serpentins, un bâton ou un fouet de verges.

Il est le saint protecteur des agriculteurs, des architectes italiens, des chimistes, des paysans, des ingénieurs et des spéléologues et promulgué saint Patron de l'Europe en 1964 par Paul VI. Son nom provient du latin qui signifie '"qui est béni".

des prières à St Benoît,

les litanies de St Benoît

la vie de saint Benoît au livre II des Dialogues de St Grégoire le Grand

et la Règle de Saint Benoît

SAINTS DU 11 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

12 juillet : Saints Louis et Zélie Martin

Message par amidelamisericorde »

Image

12 juillet : Saints Louis et Zélie Martin :

Prière


Saints Louis et Zélie que le Père a choisis pour père et mère de Sa choisie, vous qui avez puisé dans la vie de l'Église la force et le courage de donner à Dieu votre enfant, apprenez-nous à donner à Dieu ce que nous avons de plus cher, et de recevoir de Lui toute grâce et toute bénédiction nécessaires à l'éducation et à la réalisation de votre volonté à suivre Sa volonté.

Que la grâce que vous avez reçue de Lui soit aussi sur nous et nous permette de vivre intensément notre Foi de Baptisé. Merci Louis, merci Zélie, merci à Thérèse, que notre prière soit par vous élevée au Ciel pour y être déposée dans les Mains du Père, par Jésus le Christ notre Seigneur." Amen.

Source : Images Saintes

Une biographie de Louis et Zélie Martin

Litanies des Saints Louis et Zélie Martin

Seigneur, ayez pitié de nous
Jésus-Christ, ayez pitié de nous
Seigneur, ayez pitié de nous

Jésus-Christ, écoutez-nous.
Jésus-Christ, exaucez-nous
Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Fils, Rédempteur du monde, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous
Esprit-Saint, qui êtes Dieu, ayez pitié de nous

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous
Saints Louis et Zélie Martin, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, père et mère de Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez mis votre Foi et votre Espérance dans le Seigneur, priez pour nous

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez vécu votre union dans la fidélité, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez enfanté de nombreux enfants, priez pour nous

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez élevé vos enfants dans la Foi, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez désiré sainteté pour vous et vos enfants, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez offert vos enfants au Seigneur, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez perdu des enfants en bas âge, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez travaillé de vos mains, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez pratiqué une ardente Charité, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez puisé votre force dans l'Eucharistie quotidienne, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez prié fidèlement chaque jour, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez partagé le souci missionnaire de l'Église, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui vous êtes toujours confié à la Vierge, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui avez connu la souffrance et la maladie, priez pour nous.

Saints Louis et Zélie Martin, qui contemplez dans le Ciel la Face Adorable du Seigneur; priez pour nous.

Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, pardonnez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, exaucez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu, qui effacez les péchés du monde, ayez pitié de nous.

Priez pour nous, Saints Louis et Zélie Martin,
Afin que nous devenions dignes des promesses de Notre Seigneur Jésus Christ

Prions

Dieu d’éternel amour, Vous nous donnez dans les Saints époux Louis et Zélie Martin, un exemple de sainteté vécue dans le mariage: Ils ont gardé la Foi et l’Espérance au milieu des devoirs et des difficultés de la vie; Ils ont élevé leurs enfants pour qu’ils deviennent des Saints. Puissent leur prière et leur exemple soutenir les familles dans leur vie chrétienne et nous aider tous à marcher vers la sainteté. Si telle est Votre Volonté, daignez nous accorder les grâces que nous demandons maintenant à travers leur intercession. Nous Vous le demandons, Père, par Jésus le Christ, notre Seigneur. Amen.

Source : imagessaintes.canalblog.com

SAINTS DU 12 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

13 juillet : Bienheureux Jacques de Voragine

Message par amidelamisericorde »

Image

13 juillet : Bienheureux Jacques de Voragine :

Archevêque


Jacques naquit à Varazze (Italie) en 1228. Il prit l'habit des Frères Prêcheurs en 1244. En 1258, il fut sous-prieur du couvent à Gênes, puis prieur des couvents d'Asti et de Gênes.

Il écrivit la Légende Dorée en 1260 mais la remania jusqu'à sa mort. En 1292 il fut convoqué par Nicolas IV qui voulait le consacrer Archevêque de Gênes, mais arrivant à Rome alors que le pape était gravement malade, ce furent finalement les Cardinaux qui le nommèrent Archevêque le dimanche suivant Pâques.

Il remplit sa tache avec grand dévouement et mourut à Gênes en juillet 1298.

Bx Jacques de Voragine :« Nous vous supplions, Seigneur, d'augmenter, avec le nombre de nos intercesseurs, l’abondance de votre Miséricorde après laquelle nous soupirons. »

La Légende Dorée du Bienheureux Jacques de Voragine.

SAINTS DU 13 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

14 juillet : Saint Camille de Lellis

Message par amidelamisericorde »

Image

14 juillet : Saint Camille de Lellis :

Prêtre


Il naquit en 1550 dans les Abruzzes (Italie) à Bucchianico. Après une jeunesse très tumultueuse, Camille tomba malade.

Un vilain ulcère au pied l'obligea à entrer à l'hôpital pour y recevoir des soins. Pour payer ce qu'il devait, il travailla comme infirmier mais se fit renvoyer suite à son inexpérience.

Après des services rendus aux capucins, il entra dans l'Ordre. Mais à la suite d'une nouvelle hospitalisation, il changea ses projets et fonda une Congrégation d'infirmiers.

Il mourut à Gênes en 1614. Il fut canonisé en 1746. Il est le saint Protecteur des infirmiers, et des malades. Son nom est d'origine phénicienne et signifie "prêtre qui participe aux sacrifices
inhabituels"

Biographie de Saint Camille de Lellis.

Son testament,

une prière à Saint Camille de Lellis.

SAINTS DU 14 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

16 juillet : Notre-Dame du Mont Carmel

Message par amidelamisericorde »

Image

Prière

Nous vous saluons et nous vous bénissons, Immaculée Vierge Marie, foyer de tendresse et de Miséricorde.
Le Seigneur a donné à l'Ordre du Carmel la joie de porter votre nom et de trouver en vous une Mère et un modèle.
Par votre prière maternelle, venez donc à notre secours
Afin que notre Père du Ciel nous prenne tels que nous sommes,
Mais nous aide à devenir comme Il veut que nous soyons.
Apprenez-nous à contempler avec vous votre Fils Jésus
En méditant fidèlement son Évangile, pour que nous aimions nos frères et sœurs de l'univers
Avec son propre Coeur et que nous les attirions à Dieu en donnant pour eux notre vie.
Que l'Esprit-Saint, sous la protection de votre Scapulaire,
Nous assure le bonheur et la paix et nous conduise, nuit et jour,
A la Montagne Véritable qui est le Christ Notre Seigneur.
Amen.

Que la prière maternelle de la Vierge Marie, Reine du Carmel, vienne à notre aide, Seigneur :
Accorde-nous, par sa protection, de parvenir à la montagne véritable, le Christ, notre Seigneur.
Amen.

(Ce texte sert habituellement de neuvaine)

Source : lecarmel.org

Litanies de Notre-Dame du Mont Carmel

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, ayez pitié de nous.
Seigneur, ayez pitié de nous.
Jésus-Christ, écoutez-nous.

Jésus-Christ, exaucez-nous.

Père céleste qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Fils Rédempteur du monde qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Esprit-Saint qui êtes Dieu, ayez pitié de nous.
Trinité Sainte qui êtes un seul Dieu, ayez pitié de nous.
Sainte Marie,

(on répond : priez pour nous pécheurs).

Notre-Dame du Mont Carmel, Reine du Ciel,
Notre-Dame du Mont Carmel, Victorieuse de Satan,
Notre-Dame du Mont Carmel, Fille très obéissante,
Notre-Dame du Mont Carmel, Vierge très pure,
Notre-Dame du Mont Carmel, Epouse très dévouée,
Notre-Dame du Mont Carmel, Mère très tendre,
Notre-Dame du Mont Carmel, Modèle parfait de vertu,
Notre-Dame du Mont Carmel, Ancre sûre d'espérance,
Notre-Dame du Mont Carmel, Refuge dans l'affliction,
Notre-Dame du Mont Carmel, Dispensatrice des dons de Dieu,
Notre-Dame du Mont Carmel, Bastion contre nos ennemis,
Notre-Dame du Mont Carmel, notre Aide dans le danger,
Notre-Dame du Mont Carmel, Chemin menant à Jésus,
Notre-Dame du Mont Carmel, notre Lumière dans les ténèbres,
Notre-Dame du Mont Carmel, notre Consolation à l'heure de la mort,
Notre-Dame du Mont Carmel, Avocate des pécheurs les plus abandonnés,
Pour ceux qui sont endurcis dans le vice,
(on répond : nous venons à Vous avec confiance,
O Notre-Dame du Mont Carmel).
Pour ceux qui offensent votre Divin Fils,
Pour ceux qui négligent de prier,
Pour ceux qui sont à l'agonie,
Pour ceux qui diffèrent leur conversion,
Pour ceux qui souffrent en Purgatoire,
Pour ceux qui ne Vous connaissent pas,

Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde,
pardonnez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde,
exaucez-nous Seigneur.
Agneau de Dieu qui effacez les péchés du monde,
ayez pitié de nous Seigneur.

Notre-Dame du Mont Carmel, Espérance des désespérés, intercédez pour nous auprès de Votre Divin Fils.

Prions

Notre-Dame du Mont Carmel, glorieuse Reine des Anges, Canal de la plus tendre Miséricorde de Dieu envers les hommes, Refuge et Avocate des pécheurs, je me prosterne devant Vous avec confiance, vous suppliant de m'obtenir... En retour, je vous promets solennellement d'avoir recours à Vous dans toutes mes épreuves, mes souffrances, mes tentations, et je ferai tout en mon pouvoir pour engager les autres à Vous aimer, à Vous vénérer, et à Vous invoquer dans tous leurs besoins. Je vous remercie pour les grâces sans nombre que j'ai reçues de Votre miséricorde et de Votre puissante intercession.

Continuez d'être ma défense dans le danger, mon guide pendant la vie et ma consolation à l'heure de la mort. Ainsi soit-il ! Notre-Dame du Mont Carmel, Avocate des pécheurs les plus abandonnés, priez pour l'âme du pécheur le plus abandonné de l'univers (ou pour l'âme de...). Alors les Anges du Ciel se réjouiront et l’enfer sera privé de sa proie. Je viens à Vous avec confiance, O Notre-Dame du Mont Carmel.

Prier ensuite : Un « Notre Père » Un « Je vous salue Marie » et terminer par le signe de Croix

Source : hommage à la Miséricorde Divine

SAINTS DU 16 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

17 juillet Saint Alexis

Message par amidelamisericorde »

Image

Mémoire de S. Alexis, confesseur

Biographie de Saint Alexis


Saint Alexis fut un rare modèle de mépris du monde. Fils unique d’un des plus illustres sénateurs de Rome nommé Euphémien, il reçut une éducation brillante et soignée.

L’exemple de ses parents apprit au jeune Alexis que le meilleur usage des richesses consistait à les partager avec les pauvres. Cédant aux désirs de sa famille, le jeune Alexis dut choisir une épouse. Mais le jour même de ses noces, se sentant pénétré du désir d’être uniquement à Dieu et de L’aimer sans partage, il résolut de s’enfuir secrètement, s’embarqua sur un vaisseau qui se dirigeait vers Laodicée, et gagna la ville d’Edesse.

Là, distribuant aux indigents tout ce qui lui restait d’argent, il se mit à mendier son pain. Il passait la plus grande partie de son temps à prier sous le portail du sanctuaire de Notre-Dame d’Edesse, devant une image de la Vierge. Après dix-sept années passées dans l’abjection et l’oubli le plus total, il plut à Marie de glorifier Son serviteur par un éclatant miracle. Un jour, comme le trésorier de l’église passait sous le porche, l’image de Notre-Dame s’illumina d’une clarté soudaine. Frappé de ce merveilleux spectacle, le trésorier se prosterna devant la Madone. La Très Sainte Vierge lui montra Alexis et lui dit : « Allez préparer à ce pauvre un logement convenable. Je ne puis souffrir qu’un de Mes serviteurs aussi dévoué soit délaissé de la sorte. »

La nouvelle de cette révélation se répandit aussitôt dans la ville. L’humilité du Saint s’alarma devant les témoignages de vénération dont il était devenu subitement l’objet. Il quitta donc la ville d’Edesse pour se rendre à Tarse, mais une tempête poussa l’embarquation sur les rivages d’Italie. L’Esprit-Saint lui inspira l’idée de retourner à Rome, sa ville natale, et de mendier une petite place dans la maison paternelle. A la requête de l’humble pèlerin, le sénateur Euphémien consentit à le laisser habiter sous l’escalier d’entrée de son palais, lui demandant, en reconnaissance de ce bienfait, de prier pour le retour de son fils disparu.

Saint Alexis vécut inconnu, pauvre et méprisé, à l’endroit même où il avait été entouré de tant d’estime et d’honneurs. Tous les jours, il voyait couler les larmes du vieux patricien, il entendait les soupirs d’une mère inconsolable et entrevoyait cette noble fiancée dont la beauté s’était empreinte d’une indicible tristesse. Malgré ce déchirant spectacle, saint Alexis eut le courage surhumain de garder son secret et de renouveler perpétuellement son sacrifice à Dieu.

Ce Saint, plus qu’admirable, demeura dix-sept nouvelles années dans le plus complet oubli, vivant caché sous les marches de cet escalier que tous gravissaient pour entrer dans une maison qui était la sienne, en sorte qu’il semblait foulé aux pieds de tous. Avec une humilité consommée, il subit sans jamais se plaindre, les odieux procédés et les persécutions des valets qui l’avaient servi autrefois avec tant de respect et d’égards. Saint Alexis passa donc trente-quatre ans dans une âpre et héroïque lutte contre lui-même. Ce temps écoulé, Dieu ordonna à Son serviteur d’écrire son nom et de rédiger l’histoire de sa vie. Alexis comprit qu’il allait mourir bientôt, et obéit promptement.

Le dimanche suivant, au moment où le pape Innocent Ier célébrait la messe dans la basilique St-Pierre de Rome, en présence de l’empereur Honorius, tout le peuple entendit une voix mystérieuse qui partait du sanctuaire : « Cherchez l’homme de Dieu, dit la voix, il priera pour Rome, et le Seigneur lui sera propice. Du reste, il doit mourir vendredi prochain. »

Durant cinq jours, tous les habitants de la ville s’épuisèrent en vaines recherches. Le vendredi suivant, dans la même basilique, la même voix se fit entendre de nouveau au peuple assemblé : « Le Saint est dans la maison du sénateur Euphémien. » On y courut, et on trouva le pauvre pèlerin, qui venait de mourir. Quand le Pape eu fait donner lecture du parchemin que le mort tenait en sa main, ce ne fut de toutes parts, dans Rome, qu’un cri d’admiration. Innocent Ier ordonna d’exposer le corps de saint Alexis à la basilique St-Pierre, pendant sept jours. Ses funérailles eurent lieu au milieu d’un immense concours de peuple.

Confesseur, Pèlerin et Mendiant ( 404)

Source : catholique.org

SAINTS DU 17 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

18 juillet : Saint Frédéric d'Utrecht

Message par amidelamisericorde »

Image

18 juillet : Saint Frédéric d'Utrecht :

Evêque

Frédéric d'Utrecht naquit vers 790,dans une famille illustre de Frise.

Il fut envoyé par sa mère à Utrecht et nommé évêque malgré ses réticences en 820 par le roi Louis le Débonnaire, fils et successeur de Charlemagne. Il le resta jusqu'en 838.

Il assista en 829 au concile de Mayence et poursuivit l'évangélisation de la Frise.

Il mourut le 18 juillet 838 à Walcheren, assassiné certainement sur ordre de la reine Judith de Bavière à qui il reprochait sa vie dissolue, et après avoir célébré une messe.

Une biographie de Saint Frédéric d'Utrecht.

SAINTS DU 18 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

19 juillet : Sainte Macrine la Jeune

Message par amidelamisericorde »

Image

19 juillet : Sainte Macrine la jeune :  

De la famille de Saint Grégoire de Nysse, de Saint Basile de Césarée et Saint Pierre de Sébaste.

Sa mère se retrouva veuve et c'est Macrine qui l'aidait. Très jeune, elle fut initiée au psautier; qu'elle enseigna à ses frères.

La maison se transforma en petit monastère domestique où la charité évangélique était pratiquée.

Elle mourut en 379 en prononçant cette prière :

« Seigneur, Tu nous as affranchis de la crainte de la mort. C’est Toi qui as fait que la fin de cette vie fût pour nous le vrai commencement de la vie. Ô Toi à qui j'ai été consacrée dès le sein de ma mère, Toi que j'ai aimé de tout mon cœur et à qui j’ai consacré ma chair et mon âme dès ma jeunesse, envoie-moi ton Ange de lumière pour me conduire au lieu de rafraîchissement, là où coule l’eau de la paix éternelle près des saints Pères qui nous ont devancés ; fais-moi remise de ma sentence afin que je prenne haleine et qu’une fois dépouillée de mon corps, je sois trouvée devant Toi sans tache ni ride sur le visage de mon âme. Ainsi soit-il. »

Source : site-catholique.fr

Vie et mort de sainte Macrine par saint Grégoire de Nysse

SAINTS DU 19 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

20 juillet : Saints Jean-Baptiste, Madeleine, Thérèse, Marth

Message par amidelamisericorde »

Image

20 juillet : Saints Jean-Baptiste, Madeleine, Thérèse, Marthe, Lucie, Anne, Rose :

Martyrs


Les saints martyrs Madeleine Yi Yong-hui, fille de sainte Marguerite Ho, Thérèse Yi Mae-im, de la même famille, Marthe Kim Song-im, Lucie Kim, Rose Kim, Anne Kim Chang-gum, Marie Won Kwi-im, vierge et Jean-Baptiste Yi Kwang-nyol, frère de saint Augustin Yi et catéchiste.

Tous donnèrent leur vie pour le Christ, à Séoul en Corée, l’an 1809.

Ils ont été canonisés par Saint Jean-Paul II le 6 mai 1984 avec d'autres martyrs de Corée.

La canonisation des martyrs de Corée

SAINTS DU 20 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

21 juillet : Saint Laurent de Brindisi (de Brindes)

Message par amidelamisericorde »

Image

21 juillet : Saint Laurent de Brindisi (de Brindes)

St Laurent de Brindes, confesseur et docteur

Prière de saint Laurent de Brindisi (de Brindes)

Dieu de Miséricorde, détruis tout mal.
Par ta grâce, rends bons ceux qui sont mauvais,
afin que nous parvenions tous au ciel.
Amen

SERMON DE CARÊME de saint Laurent de Brindisi ( de Brindes)

Pour mener la vie spirituelle, qui nous est commune avec les anges et les esprits célestes, créés comme nous à l'image et ressemblance de Dieu, il faut nécessairement le pain de la grâce du Saint-Esprit et de l'amour de Dieu. La grâce et l'amour ne sont rien sans la foi, car sans la foi il est impossible de plaire à Dieu.

Et la foi ne peut naître sans la prédication de la parole de Dieu: La foi naît de ce qu'on entend; et ce qu'on entend, c'est l'annonce de la parole du Christ. La prédication de la parole de Dieu est donc nécessaire à la vie spirituelle, de même que les semailles à la vie corporelle. Aussi le Christ a-t-il dit: Le semeur est sorti pour semer. Celui qui est sorti pour semer, c'est le héraut de la justice,

et ce héraut, nous savons par l'Écriture que ce fut Dieu lorsqu'il donna de vive voix, du haut du ciel, la loi de justice à tout le peuple dans le désert. Parfois ce fut l'Ange du Seigneur qui reprocha au peuple sa transgression de la loi divine, au lieu des Pleurs; si bien que tous les fils d'Israël, en entendant le discours de l'Ange, eurent le coeur transpercé et pleurèrent avec de grands cris. Moïse aussi prêcha la loi du Seigneur à tout le peuple, dans les champs de Moab, comme le rapporte le Deutéronome.

Enfin le Christ, Dieu et homme, est venu prêcher la parole du Seigneur et envoya les Apôtres faire de même, comme auparavant il avait envoyé les prophètes. La prédication est donc une fonction apostolique, angélique, chrétienne, divine. Car la parole de Dieu est pourvue d'une valeur infinie, puisqu'elle est comme le trésor de tous les biens.

C'est d'elle que viennent la foi, l'espérance, la charité, toutes les vertus, tous les dons de l'Esprit Saint, toutes les béatitudes évangéliques, toutes les bonnes oeuvres, tous les mérites de la vie, toute la gloire du paradis: Accueillez la parole semée en vous, car elle peut sauver vos âmes. La parole de Dieu est une lumière pour l'intelligence, un feu pour la volonté afin que l'homme puisse connaître Dieu et l'aimer. Et pour l'homme intérieur, qui vit du Saint-Esprit par la grâce, elle est du pain et de l'eau. Mais du pain plus doux que le miel et le rayon, de l'eau meilleure que le vin et le lait.

Elle est, pour l'âme spirituelle, un trésor de mérites, c'est pourquoi elle est appelée or et pierre très précieuse. Contre le coeur obstiné dans ses vices, elle est comme un marteau ; contre la chair, le monde et le démon, elle est une épée qui met à mort tout péché.

Ceux qui sèment dans les larmes, moissonnent en chantant.
Qui sème dans sa chair, moissonnera de sa chair la destruction.
Qui sème dans l'Esprit, moissonnera de l'Esprit la vie éternelle.
La chair ne sert de rien, c'est l'Esprit qui vivifie.

Comment n'es-tu qu'un avec nous, nous rends-tu fils de Dieu même? Comment nous brûles-tu d'amour et nous blesses-tu sans glaive? Comment peux-tu nous supporter, rester lent à la colère, et de l'ailleurs où lu te tiens voir ici nos moindres gestes? Comment si haut et de si loin ton regard suit-il nos actes? Ton serviteur attend la paix, le courage dans les larmes!

Source : jesusmarie.free.fr

SAINTS DU 21 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

22 juillet : Sainte Marie-Madeleine (de Magdala)

Message par amidelamisericorde »

Image

Ste Marie Madeleine, pénitente

Des litanies de Sainte Marie-Madeleine

Prière à Sainte Marie Madeleine


Extrait de sermon de Saint Bernard

1. Nous avons appris de l'Apôtre que c'est par la foi que le Christ habite dans nos cœurs (Ephes. III, 17) : d'où je crois qu'il est permis de conclure que le Christ vit en nous aussi longtemps que la foi y demeure, et que, dès que notre foi est morte, on peut dire en quelque sorte que le Christ y est mort aussi. Or, ce qui prouve une foi vivante, ce sont les œuvres, selon ces paroles: « Les œuvres que mon Père m'a donné de faire rendent témoignage de moi (Joan. V, 36), » qui ne me semblent pas s'éloigner beaucoup de la pensée qu'un autre apôtre exprimait en disant (pie la foi sans les œuvres est une foi morte (Jacob. II, 20). De même que nous connaissons que le corps est en vie à ses mouvements, ainsi est-ce à ses œuvres que nous voyons que la foi est vivante. Mais la vie même de la foi c'est la charité, attendu que c'est par elle qu'elle opère, suivant ces paroles de l'Apôtre : «La foi qui opère par la charité, (Galat. V, 6), » aussi voyons-nous la foi mourir quand la charité se refroidit, de même que le corps périt quand l'âme s'en éloigne. Si donc vous voyez un homme, appliqué à des bonnes œuvres, mener gaiement une vie pleine de ferveur, soyez sûr que la foi vit en lui, car vous en avez la preuve tout à fait irrécusable. Mais il y en a qui commencent d'une manière spirituelle et qui finissent par la chair; or, nous savons que dans ceux-là l'esprit de vie ne demeure plus selon ce mot de l'Ecriture : « Mon esprit ne demeurera point pour toujours dans l'homme, parce qu'il est charnel (Gen. VI, 3). » Or, si l'esprit de Dieu ne reste plus dans un homme, il est clair que la charité ne s'y trouve plus non plus, puisqu'elle n'est répandue dans nos cœurs que par le Saint-Esprit qui nous a été donné (Rom. V, 5).

2. Or, comme je l'ai déjà dit c'est donner à la foi la vie de la charité que de lui faire produire des œuvres par cette même charité (Gal. V, 6), d'où je conclus que, dès que l'Esprit Saint s'éloigne d'une âme, c'est la mort de la foi en cette âme, car, selon l'Evangéliste, il n'y a que l'esprit

a. Nous avons rétabli d'après les anciens manuscrits et les premières éditions de saint Bernard, le titre de ses Sermons pour les fêtes de Pâques, tel qu'il était autrefois, et renvoyé aux sermons divers, celui. qui se trouvait après le troisième sermon pour les fêtes de Pâques. C'est, maintenant le quarante-quatrième des Sermons divers. Voir aussi la cinquante-huitième des mêmes sermons.

qui vivifie (Joan, VI, 6); d'ailleurs, s'il est vrai que la sagesse de la chair est une véritable mort (Rom. VIII, 13), nous ne saurions douter que ceux que nous nous réjouissions de voir vivants, parce qu'ils mortifiaient la chair par l'esprit, sont morts et dignes de nos larmes maintenant qu'ils vivent selon la chair. Aussi lisons-nous encore dans le même apôtre : « Si vous vivez selon la chair, vous mourrez : Si, au contraire, vous faites mourir par l'esprit les actions de la chair, vous vivrez (Rom. VIII, 13). Malheur donc à vous, qui que vous soyez, qui revenez à vos péchés comme un chien retourne à ce qu'il a vomi, ou comme le pourceau revient à sa bauge dans la fange. Je ne parle pas seulement de ceux qui retournent de corps en Egypte, mais de ceux qui y rentrent de cœur, de ceux qui aiment encore les plaisirs du monde, et en qui, par conséquent, la foi est morte, puisqu'ils n'ont plus la charité, car quiconque aime le monde n'a pas la charité du Père en lui (I Joan. II, 16). Qui peut être réputé mort à plus juste titre que celui qui nourrit un incendie dans son sein, le péché dans sa conscience, et ne le sent même pas, n'en est pas effrayé ne cherche point à s'en débarrasser? Lire

Source : Abbaye saint Benoît

SAINTS DU 22 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

23 juillet : Sainte Brigitte de Suède

Message par amidelamisericorde »

Image

23 juillet : Sainte Brigitte de Suède :

Religieuse


Sainte Brigitte naquit près d'Uppsala (Suède) en 1303.

De sang royale, elle se maria à quinze ans avec un prince de la famille de Néricie, Ulf Gudmarsson avec lequel elle éleva saintement huit enfants dont Catherine de Suède.

A la mort de son époux, elle fonda le monastère du Saint Sauveur selon la règle de Saint Augustin en 1363.

Le monastère existe toujours, il est occupé par " les Brigittines". Elle mourut en 1373. Sainte Brigitte de Suède est la sainte Protectrice des pélerins et des voyageurs.

Elle est sainte Patronne de la Suède et co-patronne de l'Europe depuis le 1er octobre 1999. Son nom est d'origine celtique et signifie femme puissante, forte, et grande.

Biographie de Sainte Brigitte de Suède.

Les 15 oraisons de Sainte Brigitte de Suède.

Ecrits de Sainte Brigitte

SAINTS DU 23 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

24 juillet Sainte Christine

Message par amidelamisericorde »

Image

24 juillet Sainte Christine

Religieuse


Christine l'Admirable (ou Christina Mirabilis), naquit à Brustem près de Saint-Trond en Belgique vers 1150.
Christine se retrouva orpheline à 15 ans. Alors qu 'elle fut atteinte d'épylepsie à 20 ans, lors d'une crise on la donna pour morte.
On allait l 'ensevelir, elle se redressa d'un bond stupéfiant toute l'assemblée de Saint-Trond.
Elle rapporta alors ses visions du Purgatoire du Ciel et de l'Enfer.
La prieure du monastère dominicain témoigna que Christine répondit toujours avec grande obéissance à tous les ordres qui lui étaient donnés.
Elle mourut en odeur de sainteté à 74 ans le 24 juillet 1224.

Biographie de Sainte Christine l'Admirable.

Liturgie traditionnelle pour sa fête.

Prière de guérison à Sainte Christine.

Récit des visions de l'Enfer, du Purgatoire, et du Ciel de Sainte Christine l'Admirable.


SAINTS DU 24 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

25 juillet Saint Christophe de Lycie

Message par amidelamisericorde »

Image

25 juillet : Saint Christophe de Lycie :

Martyr


Prière:

"Saint Christophe, protecteur contre les dangers de l'eau et sur terre.

Eloigne de nous tous les dégâts contre les habitations et les biens.

Garde-nous de la famine et de la peste et d'autres maladies, mais surtout des tromperies de Satan.

Et comme tu étais digne jadis, de porter sur tes épaules l'Enfant Jésus et que tu lui as promis fidélité éternelle, nous voulons, nous aussi à ton exemple porter Jésus dans notre coeur et rester fidèlement à son service jusqu'à la fin de notre vie. " Amen.


Prière à Saint Christophe,

Neuvaine à Saint Christophe,

Légende du Bienheureux Jacques Voragine.

SAINTS DU 25 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

26 juillet Sainte Anne mère de Très Vierge Marie

Message par amidelamisericorde »

Image

Ste Anne, Mère de la Ste Vierge Marie

DE L’HEUREUSE NAISSANCE DE MARIE. PRÉMICES DE SA VIE TOUTE MERVEILLEUSE.


Les neuf mois étant accomplis, sainte Anne fut éclairée d’une lumière intérieure, par laquelle le Seigneur lui fit connaître que le temps de ses heureuses couches était venu. Prosternée en présence de la majesté divine, elle demanda humblement au Seigneur de l’assister de ses grâces, et tout-à-coup elle sentit dans son sein un doux mouvement, qui lui fit comprendre que sa très-chère enfant voulait venir à la lumière.

Dans cet état de la sainte mère, la très-sainte enfant vint au monde le huit septembre, à minuit; et afin qu’elle ne vit ni ne sentit sa naissance, elle fut ravie en une extase très-sublime en paradis. La sainte mère voulut elle-même l’envelopper de ses langes, la recevoir dans ses bras, sans permettre que d’autres mains la touchassent et elle put remplir elle même cet office parcequ’elle ne ressentit pas les douleurs de l’enfantement. Sainte Anne ayant reçu cette chère enfant dans ses bras adresse à Dieu cette prière: « Seigneur, dont la sagesse est infinie, créateur de tout ce qui a l’être, je vous offre humblement le fruit de mes entrailles que j’ai reçu de votre infinie bonté et je vous remercie du fond du coeur.

Faites de la fille et de la mère selon votre très-sainte volonté, et regardez de votre trône notre petitesse. Je félicite les saints pères des limbes et tout le genre humain, à cause du gage assuré que vous leur donnez de leur prochaine rédemption. Mais comment me comporterai-je envers celle que vous me donnez pour fille, ne méritant pas d’être sa servante? Comment oserai-je toucher la véritable arche du testament? Donnez-moi Seigneur la lumière qui m’est nécessaire pour connaître votre sainte volonté, pour l’exécuter suivant votre bon plaisir et dans les services que je dois rendre à ma fille.» Le Seigneur lui fit entendre de traiter cette sainte enfant en ce qui concernait l’extérieur, comme une mère traite sa fille; mais de lui conserver dans son intérieur le respect qu’elle lui devait.

Les anges vénérèrent leur reine entre les bras de sa mère et ceux qui étaient préposés à sa garde se découvrirent à, ses yeux; ce fut la première fois qu’elle les vit sous une forme corporelle. Ils étaient mille, désignés par Dieu pour sa défense dès le premier instant de sa conception. Quant ils l’eurent adorée, Dieu envoya le saint archange Gabriel, afin qu’il annonçât cette bonne nouvelle aux saints pères des limbes; et dans le même instant il envoya une multitude innombrable d’anges pour prendre et transporter dans le ciel en corps et en âme celle qui devait être la mère du verbe éternel.

La petite Marie entra dans le ciel par le ministère des anges, et prosternée avec amour devant le trône royal du Très-Haut, elle fut reçue de Dieu lui-même dans son trône. Elle fut mis à son côté en possession du titre de sa propre mère et de reine de toutes les créatures, bien qu’elle ignorât alors la fin de ces profonds mystères, le Seigneur les lui cachant pour sa plus grande gloire. Il fut déterminé dans le conseil divin de donner un nom à cette enfant bien aimée, et aussitôt on entendit une voix sortant du trône de Dieu, qui disait: n notre élue doit s’appeler Marie.

Ce nom doit être merveilleux et magnifique : ceux qui l’invoqueront avec une affection dévote, recevront des grâces très-abondantes; il sera terrible contre l’enfer et écrasera la tête du serpent » Le Seigneur commanda aux esprits angéliques d’annoncer cet heureux nom à sainte Arme, afin que ce qui avait été arrêté dans le ciel fut manifesté sur la terre.

Les saints anges exécutèrent les ordres de Dieu. Ayant chacun un bouclier lumineux où le nom de Marie était gravé, ils annoncèrent à sainte Anne que c’était le nom qu’elle devait lui imposer. Marie fut donc remise entre les bras de sa mère, qui ne s’aperçut point de cette absence, parce que pendant assez longtemps, sainte Anne eut une extase d’une très-haute contemplation, et parce qu’un ange occupa la place de la très sainte enfant, ayant un corps aérien semblable au sien. Lire

VIE DIVINE DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE MARIE De Marie D'Agreda

Litanies de Sainte Anne

une prière à Sainte Anne pour obtenir une faveur spéciale

SAINTS DU 26 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

26 juillet Sainte Anne mère de Très Vierge Marie

Message par amidelamisericorde »

Image

Ste Anne, Mère de la Ste Vierge Marie

DE L’HEUREUSE NAISSANCE DE MARIE. PRÉMICES DE SA VIE TOUTE MERVEILLEUSE.


Les neuf mois étant accomplis, sainte Anne fut éclairée d’une lumière intérieure, par laquelle le Seigneur lui fit connaître que le temps de ses heureuses couches était venu. Prosternée en présence de la majesté divine, elle demanda humblement au Seigneur de l’assister de ses grâces, et tout-à-coup elle sentit dans son sein un doux mouvement, qui lui fit comprendre que sa très-chère enfant voulait venir à la lumière.

Dans cet état de la sainte mère, la très-sainte enfant vint au monde le huit septembre, à minuit; et afin qu’elle ne vit ni ne sentit sa naissance, elle fut ravie en une extase très-sublime en paradis. La sainte mère voulut elle-même l’envelopper de ses langes, la recevoir dans ses bras, sans permettre que d’autres mains la touchassent et elle put remplir elle même cet office parcequ’elle ne ressentit pas les douleurs de l’enfantement. Sainte Anne ayant reçu cette chère enfant dans ses bras adresse à Dieu cette prière: « Seigneur, dont la sagesse est infinie, créateur de tout ce qui a l’être, je vous offre humblement le fruit de mes entrailles que j’ai reçu de votre infinie bonté et je vous remercie du fond du coeur.

Faites de la fille et de la mère selon votre très-sainte volonté, et regardez de votre trône notre petitesse. Je félicite les saints pères des limbes et tout le genre humain, à cause du gage assuré que vous leur donnez de leur prochaine rédemption. Mais comment me comporterai-je envers celle que vous me donnez pour fille, ne méritant pas d’être sa servante? Comment oserai-je toucher la véritable arche du testament? Donnez-moi Seigneur la lumière qui m’est nécessaire pour connaître votre sainte volonté, pour l’exécuter suivant votre bon plaisir et dans les services que je dois rendre à ma fille.» Le Seigneur lui fit entendre de traiter cette sainte enfant en ce qui concernait l’extérieur, comme une mère traite sa fille; mais de lui conserver dans son intérieur le respect qu’elle lui devait.

Les anges vénérèrent leur reine entre les bras de sa mère et ceux qui étaient préposés à sa garde se découvrirent à, ses yeux; ce fut la première fois qu’elle les vit sous une forme corporelle. Ils étaient mille, désignés par Dieu pour sa défense dès le premier instant de sa conception. Quant ils l’eurent adorée, Dieu envoya le saint archange Gabriel, afin qu’il annonçât cette bonne nouvelle aux saints pères des limbes; et dans le même instant il envoya une multitude innombrable d’anges pour prendre et transporter dans le ciel en corps et en âme celle qui devait être la mère du verbe éternel.

La petite Marie entra dans le ciel par le ministère des anges, et prosternée avec amour devant le trône royal du Très-Haut, elle fut reçue de Dieu lui-même dans son trône. Elle fut mis à son côté en possession du titre de sa propre mère et de reine de toutes les créatures, bien qu’elle ignorât alors la fin de ces profonds mystères, le Seigneur les lui cachant pour sa plus grande gloire. Il fut déterminé dans le conseil divin de donner un nom à cette enfant bien aimée, et aussitôt on entendit une voix sortant du trône de Dieu, qui disait: n notre élue doit s’appeler Marie.

Ce nom doit être merveilleux et magnifique : ceux qui l’invoqueront avec une affection dévote, recevront des grâces très-abondantes; il sera terrible contre l’enfer et écrasera la tête du serpent » Le Seigneur commanda aux esprits angéliques d’annoncer cet heureux nom à sainte Arme, afin que ce qui avait été arrêté dans le ciel fut manifesté sur la terre.

Les saints anges exécutèrent les ordres de Dieu. Ayant chacun un bouclier lumineux où le nom de Marie était gravé, ils annoncèrent à sainte Anne que c’était le nom qu’elle devait lui imposer. Marie fut donc remise entre les bras de sa mère, qui ne s’aperçut point de cette absence, parce que pendant assez longtemps, sainte Anne eut une extase d’une très-haute contemplation, et parce qu’un ange occupa la place de la très sainte enfant, ayant un corps aérien semblable au sien. Lire

VIE DIVINE DE LA TRÈS-SAINTE VIERGE MARIE De Marie D'Agreda

Litanies de Sainte Anne

une prière à Sainte Anne pour obtenir une faveur spéciale

SAINTS DU 26 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

27 juillet : Les 7 Saints dormants d'Ephèse

Message par amidelamisericorde »

Image

27 juillet : Les 7 Saints dormants d'Ephèse :

L'histoire se déroula au temps de la persécution de l'empereur Dèce (règne de 249 à 251) contre les chrétiens. Sept officiers du palais, originaires de la ville d'Éphèse, furent : Maximien, Malchus, Marcien, Denys, Jean, Sérapion et Constantin (selon une autre source, il s'agit de Maximilien, Jamblique, Martinien, Jean, Denis, Constantin et Antonin (vers 250). Alors que l'empereur était en voyage, ils distribuèrent leurs biens aux pauvres et se réfugièrent dans la montagne voisine.

L'empereur, à son retour, fit rechercher les sept chrétiens. Ceux-ci, prenant leur repas du soir, tombèrent mystérieusement endormis : c'est dans cet état qu'ils furent découverts. Dèce les fit emmurer dans leur cachette. Et c'est en 418, qu'un maçon ouvrit par hasard la grotte où s'étaient enfermés les Sept Dormants. Ceux-ci se réveillèrent, inconscients de leur long sommeil. Aussitôt, l'empereur Théodose II accourut, et vit dans le miracle une preuve contre ceux qui nient la résurrection des morts.

La légende dorée du bienheureux Jacques de Voragine.

Une biographie chez nos frères orthodoxes.

SAINTS DU 27 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde
amidelamisericorde
Messages : 10023
Enregistré le : 09 décembre 2009, 11:08
Contact :

28 juillet : Sainte Alphonsine de l'Immaculée

Message par amidelamisericorde »

Image

28 juillet : Sainte Alphonsine de l'Immaculée :

Religieuse


Anna Muttathupadathu naquit le 19 août 1910 à Kudamaloor, dans la province du Kérala, au sud-est de l’Inde.

A trois mois, elle perdit sa mère. Elle fut confiée à une tante qui se chargea de son éducation.
Le 12 août 1935, elle devint novice et le 12 août 1936, elle prononça ses vœux prenant le nom de sœur Alphonsine de l’Immaculée-Conception.

Elle fut dotée de phénomènes mystiques et de charismes. Elle mourut de convulsions le 26 juillet 1946. Sa tombe devint rapidement un lieu de pélerinage attirant même les indiens et les musulmans.

Citation de Sainte Alphonsine de l'Immaculée : "Je crois que Le Seigneur m'a appelé à être une oblation, un sacrifice de la souffrance ... Je vois le jour où je n'ai pas souffert, comme un jour perdu pour moi. "

Biographie de Sainte Alphonsine de l'Immaculée.

Homélie du Pape Benoît XVI le 12 octobre 2008 pour sa canonisation.

SAINTS DU 28 JUILLET

Que Jésus Miséricordieux vous bénisse
ami de la Miséricorde[
Répondre