Bretagne

Vie des Hospitalités diocésaines
Répondre
Heidi
Messages : 2356
Enregistré le : 04 décembre 2009, 15:51
Localisation : Lorraine
Contact :

Bretagne

Message par Heidi »

alors pour la Bretagne, il y a plusieurs pélés...

au moins Rennes, Vannes, Quimper, St Brieuc....

et pour savoir comment ça se passe en autocar, une infirmière de St Dié est partie avec des malades de Lannion.
parce que c'est à peu près la même distance de Lourdes que pour les Vosges, qu'il y a des tronçons sans autoroute non plus donc comme on ne peut comparer que ce qui est comparable...

(et puis, notre président connaissait déja du monde là bas, donc plus facile...)

***
ça fait déja qqs années que le pélé part en bus... donc ils affinent au fil du temps.

ils partent à 200/300 malades, et 700 hospitaliers. donc de plusieurs villes "en même temps"
sans faire non plus de ramassage !!!
les car pour les malades arrivent de Lourdes la veille : ils peuvent donc être chargé... la veille, tranquillement (le matériel médical, changes...)
il y a un côté où il y a des sièges inclinables, et de l'autre, on peut fixer des civières pour les malades allongés.
en général, ça fait à peu près 28 malades, un médecin, une (enfin, un ou une...) infirmière, et 4 hospitaliers.

ils sont partis vers 6h30, une pause vers 9/10 h, le repas, une pause dans l'aprèm, et arrivée vers 18/20 h
donc tout le monde était couché (hospitaliers compris, ou pouvaient !) avant minuit !

ils ont la chance de passer vers midi (en deux vagues) vers Saintes... dont le diocèse a une maison près d'une sortie d'autoroute... et qui permet la restauration.

évidemment, s'arrêter dans les restos des aires de repos, ce serait une autre histoire !!!! ou l'autre solution est de faire livrer des repas froids sur telle aire...

* plus il y a de monde dans les bus, moins ça fait cher du trajet...
mais l'avantage avec les bus, c'est quand même plus facile d'en décommander un s'il le faut.

par contre, vu que certains ont tout de même préféré prendre la voiture... (une soixantaine) ils ont été désignés volontaire pour le ménage de l'accueil avant le départ (et pour préparer les chambres à l'arrivée, avec les étiquettes sur les portes et sur les armoires...)

un camion de matériel peut être utile aussi : en général, il est arrivé avant les bus. donc il peut être dispatché aussitôt.
par contre, du coup, chaque hospitalier devra se charger de sa valise jusqu'à son lieu d'hébergement !!! (vérifiez vos roulettes... et c'est l'occasion d'apprendre à se charger de l'utile et du nécessaire...)
il y a quand même un peu de place dans les soutes pour les valises.

* les bus d'hospitaliers doivent arriver un poil avant les malades... ou au moins en même temps !

comme un autre pélé arrivait en même temps, des bus ont dû patienter un peu dans la prairie... mais sans trouver le temps long.
et du coup, il y a moins de manip's : pas besoin de sortir du train pour remonter dans le bus et ressortir à l'accueil.

dans les bus, il y a des toilettes, et une mini tisanerie. on peut marcher un peu; c'est beaucoup plus stable que le train.
les vitres sont propres, on voit le paysage...
il y a radio et télé; une animation spirituelle avait été préparée (quitte à ce qu'elle soit filmée avant !!!!)

*** par contre, c'est sûr qu'on ne peut pas saluer tout le monde comme dans le train...

* notre infirmière a interrogé toutes les personnes qu'elle a pu, aussi bien malades qu'hospitaliers des autres bus... et tout le monde est content de cette façon de faire. :fleur1: :fleur2: :pompom:
Répondre